Foutriquet  Thiers ou le prototype de                       l'enfoiré

     les débuts  /  1830-1848 / 1848-1863 / 1870-1877

 

Acte III        Des Banquets à l'exil    1848 / 1863

Après les émeutes de février (les fameux banquets) et le départ du roi... vient la II° République... elle ne durera pas longtemps.

Les émeutes de juin 1848 font bouillir le cervelet du Petit Jean-Foutre ! Il remet ça... un peu cyclothymique ce Mr Thiers. Depuis toujours, il a cette idée fixe de mâter Paris. Encore une fois, il propose d'écraser la révolte de ces révolutionnaires socialisant en lançant l'armée dans Paris... sa proposition est repoussée. Mais, l'écrasement de la révolte par Cavaignac (5000+morts!) et les jugements expéditifs (prison, déportation...) amènent Thiers a retourner sa veste à nouveau... le voilà maintenant relançant les bonapartistes (retour des cendres) et appelant à voter pour Louis-Napoléon Bonaparte avec les arguments béton dont il a le secret:  «C'est un crétin que l'on mènera».  Louis-Napoléon Bonaparte est effectivement élu 1er président de la II° République... ce sera le seul.

Dès 1849, Thiers fulmine contre la politique impériale ... il redevient républicain. C'est la période où il sort ses grandes idées philosophiques. Selon lui, la société est divisée en deux: l'élite et la plèbe (qu'il convient évidemment de réprimer de temps en temps). L'éducation ?... il faut confier cette tâche aux curés plutôt qu'aux 35.000 instituteurs et surtout se limiter à apprendre à lire et à compter à tous ces morveux, enfants de la misère... de "la vile multitude". Les ignorants sont tellement plus faciles à gouverner et à contraindre.

Louis-Napoléon Bonaparte devient Napoléon III... Thiers n'a pas la cote. Il est arrêté et exilé. Il ne va pas très loin, en Suisse. Ça nous fait un break! Mais il revient (déjà !) en 1852 pour se faire élire député à Paris.

Voilà qu'il s'est mué en défendeur des libertés!  En 1864, il fait même un discours sur "les Libertés Nécessaires".  Quel enfoiré !

Fin de l' Acte III 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suite Acte IV >>>